Arrêter de boire de l’alcool

Arreter de boire de lalcool img

Publié le 11 octobre 2023 par Swaruu Official – Français

(Vidéo en français)

Mari Swaruu : Bonjour encore une fois, merci d’être ici avec moi. J’espère que vous êtes tous heureux et que tout va bien. Je m’appelle Minerva Mari Swaruu, mais tout le monde m’appelle Mari.

Il va sans dire que l’alcool cause d’énormes problèmes et agit fortement au détriment non seulement de ceux qui le consomment, mais aussi de la société dans son ensemble. Au cours de l’histoire, il y a eu quelques tentatives pour le bannir de la société, le rendre illégal, mais cela s’est retourné contre les organisations mafieuses qui le distribuaient illégalement, ce qui a provoqué de nombreuses effusions de sang, obligeant les gouvernements à repenser leur stratégie.

Le fait est que l’alcool est une drogue, et une drogue puissante, et comme mes amis l’ont expliqué, certaines personnes se mettent même en colère lorsqu’on leur dit que c’est une drogue, ce que je considère comme un acte de déni fort, comme si on les accusait d’être des drogués ou des junkies. Chaque personne qui boit de l’alcool pense maîtriser la situation, qu’elle boive beaucoup ou peu ; pourtant, même une petite quantité a des effets importants sur le corps et sur l’âme, qui sont tous indésirables, même si l’individu pense temporairement profiter de ses effets. Mais le prix à payer est élevé.

Les effets physiologiques de l’alcool sur le corps et l’esprit sont exactement les mêmes que ceux de n’importe quel autre psychotrope. Le fait est donc que l’alcool est une drogue, qu’on le veuille ou non. Il fait perdre à l’individu le contrôle de ses fonctions supérieures, ce qui entraîne de multiples effets secondaires, notamment la destruction des familles et des relations, toutes sortes d’accidents, en particulier ceux impliquant des véhicules à moteur, et la mort, parmi d’innombrables autres conséquences néfastes. Pourtant, cette pratique est légale. Mais pourquoi la société dans son ensemble, les gouvernements et tous les autres acteurs permettraient-ils qu’une drogue aussi puissante soit légale ?

Les gouvernements invoquent toujours l’excuse selon laquelle la prohibition ne fait qu’aggraver les problèmes, comme cela a été démontré dans les années 1930. Pourtant, ils continuent d’appliquer la loi à d’autres drogues dont les interdictions causent également des problèmes ou sont insensées, comme dans le cas de l’herbe.

Il peut y avoir d’innombrables réponses simples ou normales à la question de savoir pourquoi l’alcool est une drogue légale, la plupart étant d’ordre sociologique, et je ne vais pas m’y attarder maintenant. Mais après tout, l’alcool existe depuis des milliers d’années, ou du moins c’est ce que l’on dit, puisqu’il remonte à la première fois qu’un homme a bu quelque chose de fermenté, et il n’est pas difficile de fabriquer de l’alcool d’une manière ou d’une autre. Il est facile de conclure que l’alcool fait partie de toutes les cultures humaines et qu’il est donc facile de l’accepter comme un simple fait de la vie.

L’alcool agit comme un dépresseur général du système nerveux central. Il déprime, ralentit ou inhibe le fonctionnement des neurones en réduisant leur capacité à transmettre ou à envoyer des impulsions chimiques et électriques. Pour que le cerveau fonctionne, chaque neurone doit agir en coordination avec ceux qui l’entourent, formant ainsi un réseau complexe. Lorsque chaque neurone reçoit une stimulation électrique de son voisin, il doit utiliser ses neurotransmetteurs internes, qui sont des substances chimiques, pour provoquer une impulsion électrique interne qui stimulera le neurone suivant, créant ainsi une réaction en chaîne qui aboutira à la transmission d’une impulsion à travers le système nerveux et le cerveau. L’effet inhibiteur global de l’alcool sur le cerveau est le même que celui produit par d’autres drogues, comme celles qui provoquent la sédation et même l’anesthésie.

Dans ma culture, on sait que le cerveau ne produit pas la conscience comme le résultat d’une danse interne chimique et électrique compliquée, comme l’affirment tant de médecins et de chercheurs matérialistes sur Terre. Le cerveau n’est qu’un traducteur. Chaque cellule agit comme un récepteur pour un signal qui réside du côté de l’éther dans le monde des esprits, un signal avec une fréquence unique qui provient de l’âme de l’individu. Chaque cellule a une structure qui agit comme une antenne, et cette structure est le brin d’ADN, qui est aussi le plan de cette cellule et de toute la créature vivante dont elle fait partie. Bien que chaque cellule du corps soit connectée au signal de l’âme, celles qui agissent plus fortement ou directement comme des neurones sont celles qui amènent les fonctions supérieures de la conscience de l’âme dans le monde matériel.

Il est tout à fait exact de considérer tous les neurones, l’ensemble du système nerveux mais surtout le cerveau, comme un mécanisme d’antenne complexe qui suit ou imite ce qui se passe du côté de l’esprit et le traduit dans le monde matériel, ou le monde des vivants.

Pour imiter avec succès et efficacité dans le monde matériel toutes les idées, les émotions et les schémas de pensée complexes qui se trouvent dans le monde spirituel, chaque cellule et chaque neurone doivent être soigneusement accordés avec la fréquence unique de l’âme à laquelle ils sont connectés, et ce avec la plus grande exactitude.

En considérant les choses d’un point de vue plus large, voici ce que je vois. L’alcool perturbe la fréquence de chaque cellule. Il abaisse sa fréquence, la rendant moins compatible avec la fréquence plus élevée de l’âme. Lorsque l’alcool atteint une cellule, il perturbe ses mécanismes biochimiques internes, et les cellules les plus vulnérables à ce phénomène sont les neurones, en raison de l’extrême précision qu’ils doivent avoir pour se connecter au signal de l’éther, du côté de l’esprit.

L’alcool désaccorde les cellules du signal de l’âme qu’elles reçoivent. Plus la fonction spirituelle est élevée, plus sa fréquence est élevée. Cela signifie que les fonctions supérieures du cerveau, celles qui sont associées au raisonnement, seront affectées en premier par l’alcool. Les fonctions à haute fréquence sont les premières à disparaître lorsqu’une personne consomme de l’alcool, et ces effets négatifs commencent bien avant d’atteindre les fonctions cérébrales du cortex frontal de la raison et de la logique, qui sont faciles à voir et à remarquer lorsqu’elles sont détériorées, car les premiers centres cérébraux affectés sont ceux qui sont associés aux signaux à haute fréquence. Il s’agit de capacités telles que la précognition, l’intuition, la télépathie, etc., toutes communément associées au troisième œil et à la glande pinéale, qui n’est pas le seul centre de connexion spirituelle du cerveau. Chaque neurone, chaque cellule du corps, possède sa propre connexion à l’âme et à la Source.

Lorsqu’une personne consomme de l’alcool, et progressivement au fur et à mesure qu’elle en boit, les premières fonctions qui disparaissent sont les capacités spirituelles, y compris extra sensorielles, puis la raison et la logique, puis les fonctions motrices, et enfin les fonctions automatiques du corps, qui, si elles sont poussées encore plus loin, peuvent entraîner la mort par intoxication à l’alcool.

De nombreuses personnes disent qu’elles boivent de l’alcool parce que cela leur permet de se détendre, comme elles le disent, et de rendre les interactions sociales plus agréables. Cela s’explique par le fait qu’elles désactivent les fonctions cérébrales supérieures, les empêchant d’être activées. Ainsi, les personnes deviennent moins gênées, désinhibées et bavardes, tout en conservant des capacités qui n’ont pas encore été affectées, telles que les centres logiques du cortex frontal. C’est pourquoi on peut être bon en mathématiques après avoir bu de l’alcool. Mais s’ils continuent à boire, ces fonctions disparaîtront également. Elles peuvent être désinhibées et bavardes, avoir l’impression de dire de grandes et merveilleuses choses parce qu’elles n’ont pas les fonctions supérieures pour censurer et remarquer que ce qu’elles disent n’est rien d’autre que les paroles idiotes d’un ivrogne.

Comme je l’ai dit plus haut, l’alcool modifie et perturbe le réglage fin des fréquences de chaque cellule, en particulier des neurones, qui sont nécessaires pour amener l’âme de la personne dans le monde physique et matériel. Cela signifie que les cellules et les neurones changent de fréquence pour en adopter une plus basse. Avec la consommation d’alcool, ils ne passent jamais à une fréquence plus élevée, ce qui les rend incompatibles avec les signaux de l’âme.

L’âme est un système énergétique complexe dans l’éther, du côté de l’esprit. Il ne s’agit pas d’un simple signal, mais d’une interaction compliquée et d’une dynamique de flux d’énergie entre plusieurs signaux interconnectés dans l’éther, tous avec des fréquences et des vibrations légèrement différentes, propres aux fonctions et aux rôles de chacun.

Ce changement de fréquence des neurones les rend moins compatibles avec les signaux supérieurs et plus compatibles avec les signaux inférieurs. Cela signifie que lorsqu’on boit de l’alcool, et de manière directement proportionnelle à la quantité bue et à la façon dont chaque corps y réagit, les cellules deviennent moins réactives, avec moins de connectivité avec l’âme de l’individu, et plus compatibles avec les entités astrales inférieures, qui opèrent et existent à des vibrations existentielles beaucoup plus basses.

Cela signifie qu’une personne qui boit systématiquement ou de manière compulsive devient de plus en plus compatible avec le parasitage d’entités du bas astral. Et cela commence avec de très petites quantités d’alcool, mais c’est plus évident avec les gros buveurs, où ils s’enlèvent eux-mêmes, ils enlèvent les fonctions supérieures de leur âme pour profiter de la promenade pendant qu’une autre entité astrale inférieure prend le contrôle de leur corps.

Comme il est dit ici, c’est la raison pour laquelle les boissons alcoolisées sont appelées « esprits », car elles favorisent l’entrée, le parasitage ou même la possession du corps par d’autres esprits du bas astral, ceux qui ont une compatibilité de fréquences et de vibrations qui seraient le plus en accord avec celles du buveur. Comme tout dans cet univers fonctionne par correspondance de fréquence.

Cette possession d’entités du bas astral, légères ou lourdes, s’accroît considérablement avec l’utilisation d’autres drogues psychotropes plus dures ou plus lourdes, plus puissantes, qui abaissent la fréquence du corps encore plus ou plus rapidement, favorisant le parasitage ou même la possession, d’entités du bas astral plus fortes et plus maléfiques, y compris celles qui peuvent être classées comme démons.

C’est pourquoi je ne recommande pas l’utilisation de psychotropes, même pour faire de la propitiation ou pour vivre des expériences spirituelles, car ils ouvrent la porte à des choses et des entités inconnues qui peuvent entrer dans la vie des gens et s’en emparer.

Comme je l’ai déjà expliqué, les entités du bas astral cherchent toujours un moyen d’entrer dans le monde des vivants pour pouvoir exploiter énergétiquement la population vivante de manière plus efficace. De nombreuses entités désincarnées ont également tendance à s’attacher aux buveurs, simplement parce qu’elles apprécient les effets secondaires et l’arôme de l’alcool, comme elles le faisaient de leur vivant.

Je sais que l’on pense qu’un peu d’alcool est inoffensif et qu’il n’apporte qu’un apaisement bien nécessaire, comme après une longue et difficile journée de travail. Pourtant, il provoque une chute qui ouvre des portes indésirables par lesquelles les choses peuvent venir à vous. Cet effet apaisant peut être obtenu par d’autres moyens, comme les infusions de plantes, qui sont pour la plupart bénignes. Mais les choses se compliquent car certaines ont des effets psychotropes, comme nous le verrons dans une autre vidéo.

Avec cette vidéo, je ne fais que vous informer de ce que je sais et de ce qui se passe à un autre niveau, plus spirituel, et pas seulement des effets biochimiques de la consommation d’alcool, qui sont bien connus en général. Il y a aussi des conséquences spirituelles, et pas seulement des accidents de voiture.

La consommation d’alcool déconnecte progressivement votre corps du signal de votre âme et de la Source en altérant la biochimie des cellules et avec elle leur fréquence et leur vibration. J’ose le dire ainsi : boire de l’alcool vous déconnecte de votre âme, de la Source et de tous les objectifs supérieurs de votre vie. Vous n’en avez pas besoin, et tous ces prétendus bienfaits médicaux qui sont imposés au public ne sont rien d’autre que des justifications pour continuer à boire parce que vous pouvez obtenir ces mêmes bienfaits d’une autre manière, sans aucun des effets secondaires.

Et pour répondre à la question de savoir pourquoi l’alcool est une drogue légale. A mon avis, cela a beaucoup à voir avec le fait que la société est dirigée en grande partie par le côté astral, comme je l’ai mentionné dans d’autres vidéos. La population qui boit de l’alcool propitie les entités du bas astral pour qu’elles travaillent à travers eux, prenant ainsi des décisions qui profitent à ces entités et non à la population vivante. C’est une autre forme d’exploitation organisée.

L’alcool éteint ou du moins perturbe les fonctions mentales supérieures de la population en général, ce qui la rend non seulement plus ouverte aux possessions et au parasitisme, mais aussi plus docile et plus facile à contrôler et à programmer par la Cabale et ses programmes.

A quel point l’alcool est-il excessif, me direz-vous ? J’insiste sur le fait que tout ce qui n’est pas des traces trouvées dans les aliments. Tout le reste est trop d’alcool. Vous n’avez pas besoin d’atteindre le niveau où vous remarquez que vous regrettez ce que vous avez fait en buvant ou sous ses effets, et encore moins quand vous remarquez que cela détruit déjà votre vie ou du moins commence à interférer avec des choses plus importantes.

Arrêtez de boire de l’alcool, je vous préviens. Vous n’en tirerez aucun bénéfice. Et si vous êtes une femme, les effets néfastes se font sentir beaucoup plus rapidement. Les femmes sont encore plus vulnérables aux effets et aux problèmes de l’alcool. Il vaut mieux chercher d’autres choses plus constructives dans la vie, comme faire de l’exercice et des activités intéressantes à l’extérieur.

L’un des plus gros problèmes est que les gens vous poussent continuellement à boire, et si vous avez déjà un problème d’alcool, cela ne fera que l’aggraver et le rendre beaucoup plus difficile à éradiquer. Faites donc attention à vos contacts et à votre famille et à vos amis. Soyez sage, car l’alcool est incroyablement dangereux. Aucune quantité d’alcool n’est sans danger et c’est la drogue la plus nocive pour vous et pour la société. Moins c’est mieux, et si moins c’est zéro, c’est encore mieux. Lorsque vous buvez, ce n’est pas vous qui contrôlez la situation, c’est quelqu’un d’autre.

Merci d’avoir regardé ma vidéo, de l’avoir aimée et de vous y être abonné. J’apprécie beaucoup et cela m’aide. Je vous remercie. Portez-vous très bien et prenez soin de vous.

Avec beaucoup d’amour.

Ton amie,

Mari Swaruu

Source : Stop Drinking Alcohol (English)

Science Spirituelle