L’Astral

LastralPublié le 8 août 2023 par Swaruu Official – Français

(Vidéo en français)

Mari Swaruu : Bonjour encore, merci d’être ici avec moi une fois de plus. J’espère que vous allez tous très bien. Je suis Mari Swaruu.

Il y a beaucoup à dire et à comprendre du point de vue de ce qui se passe dans le non-physique. Dans les deux dernières vidéos, j’ai décrit comment de nombreux starseeds peuvent avoir une vie normale et ennuyeuse sur Terre, mais la nuit, ils sortent pour combattre les entités et les démons dans les plans astraux de l’existence. Pourtant, ce n’est pas le cas de tous les starseeds, car j’ose dire que la plupart d’entre eux sont là pour apprendre à s’incarner sur Terre. La nuit, leur âme et leur conscience vagabondent là où elles veulent aller, le plus souvent vers des plans astraux positifs plus élevés et plus légers, tandis que leur corps physique se repose et se répare pendant le sommeil.

Mais qu’est-ce que les plans astraux au juste ? On dit ailleurs que tout a son contraire : le bien a le mal, la peur a l’amour, le noir a le blanc, le haut a le bas, comme leurs opposés. Il en va de même pour le monde matériel, dont l’astral serait l’opposé, comme dans le monde matériel contrastant avec le monde immatériel, qui serait l’astral.

Bien qu’il s’agisse de la définition générale acceptée de l’astral, de mon point de vue, les choses ne sont pas aussi simples. Et je considère que cette définition est une bonne tentative d’explication, venant de personnes qui ont un accès très limité à ces plans astraux et qui opposent principalement le monde physique à l’astral en se basant sur les concepts de la vie et de la mort. En d’autres termes, le monde physique est celui où l’on vit dans un corps biologique, et l’astral est celui où l’on se rend après s’être désincarné.

Comme l’a dit Nikola Tesla : « Si vous voulez comprendre l’univers, pensez à l’énergie, à la fréquence et à la vibration ». En observant les plans astral et matériel de l’existence en ces termes, ils ne font qu’un.

Si vous avez suivi mes prédécesseurs et mes travaux antérieurs, vous pouvez constater que nous avons généralement tendance à tout intégrer en une seule masse et non à fragmenter et disséquer les choses pour tenter de mieux les expliquer par la somme de leurs parties. Nous comprenons simplement les plans astraux comme une gamme de fréquences de la conscience, de la matière et de l’énergie qui se situe en dehors de ce qui peut être détecté par les cinq ou six sens normaux d’un corps biologique vivant.

C’est le corps, le vivant et ce qu’il perçoit comme son monde, avec toutes ses lois et ses limites, qui définit le domaine matériel, avec un peu plus de ce qui peut être détecté à l’aide d’une technologie limitée, telle que celle qui est officiellement disponible sur Terre à l’heure actuelle. Les plans astraux de l’existence représentent tout ce qui se trouve en dehors de ce domaine.

Tel que nous voyons les choses ici, tel que je comprends ce sujet, tout ce qui existe est astral, et ce que l’on appelle le monde physique n’en est qu’une partie très limitée, qui est définie essentiellement par le spectre de la lumière blanche et peu d’autres choses. Ce qui définit le monde physique, c’est uniquement ce que vous voyez et expérimentez lorsque vous vivez dans un corps biologique, mais cela fait également partie de l’astral car, selon ma compréhension des choses, tout est astral et la vie dans le monde matériel n’est qu’une illusion manifestée par les âmes qui l’habitent afin d’avoir une expérience d’apprentissage spécifique.

Comme beaucoup l’ont dit et expliqué auparavant, il n’y a pas de matière, car chaque molécule est faite d’atomes, qui sont très éloignés les uns des autres, et il n’y a rien d’autre que de l’espace vide entre eux. De plus, ces atomes ne se trouvent pas à un endroit précis et définissable, car on ne peut même pas les trouver, comme l’explique en détail le principe d’incertitude.

Comme l’a expliqué le physicien allemand Werner Heisenberg sur Terre en 1927, le principe d’incertitude stipule que nous ne pouvons pas connaître la position et la vitesse d’une particule, telle qu’un photon ou un électron, avec une précision parfaite. Plus nous pouvons calculer la position de la particule, moins nous connaissons sa vitesse, et vice versa. Cela signifie que la matière n’est solide que lorsque les particules sont observées et que, dans le cas contraire, elles deviennent des ondes dont la masse spécifique n’est pas définie. Elles ne sont rien d’autre que de l’énergie potentielle qui attend de prendre forme et sens en présence d’une conscience observatrice, comme l’explique la célèbre expérience de la double fente.

Ce que je veux dire, c’est qu’il n’y a pas de monde matériel ; il n’y a que l’esprit, que l’astral, et le monde des vivants n’est rien d’autre qu’une illusion basée sur la biologie, qu’il soit vivant ou non et habité par une âme créatrice. Ce n’est qu’une illusion qui se passe à l’intérieur de l’astral. Le corps physique est destiné à maintenir le champ de perception d’une âme créatrice à l’intérieur d’un intervalle de possibilités de conscience spécifié, afin de créer un ensemble limité d’expériences d’apprentissage. Et même le corps matériel, qui est habité par une âme, est un reflet direct de ce qu’est cette âme, des concepts qui la définissent et de l’attachement qu’elle leur porte, car il est formé par l’ADN, qui est, à son tour, une manifestation directe dans le monde matériel de la mémoire et de la conscience de chaque individu, comme on peut l’observer par sa nature cristalline. En d’autres termes, l’ADN est la mémoire matérialisée.

Dans l’astral, une personne, une conscience, a également l’impression d’être dans un monde et un environnement physiques, un peu comme dans les rêves où l’on ne sait même pas que l’on rêve jusqu’à ce que l’on se réveille. Mais lorsqu’une personne est pleinement consciente d’être dans l’astral, elle se sent aussi solide que dans ce que l’on appelle le monde matériel, mais avec une différence très importante. Dans les plans astraux, il existe d’autres règles et d’autres lois. Et bien que la plupart d’entre elles ressemblent beaucoup à celles du monde matériel, ce n’est que dans les plans astraux qui en sont les plus proches en fréquence et en vibration, car logiquement les idées et les attachements se croisent en raison de leur proximité.

Ces règles et ces lois peuvent être similaires dans les plans astraux les plus proches du monde matériel, mais elles peuvent être déformées à volonté, en particulier par les êtres qui y habitent et par les âmes qui ont l’expérience de l’explorer. En fait, toutes les lois peuvent y être détournées, ce qui peut s’avérer dangereux pour tous ceux qui ne sont pas versés dans ce domaine. C’est une raison de plus pour ne jamais toucher à ce que l’on ne comprend pas, comme donner un droit de passage à tout ce qui est paranormal, car on risque de ne pas pouvoir se débarrasser de ce qui a suivi dans le monde matériel. Et bonne chance pour trouver de l’aide et de l’assistance auprès d’autres personnes dans ce monde matérialiste et réductionniste de la Matrice.

Le bas astral est le plus proche de la gamme de fréquences et de vibrations qui définissent le monde des vivants, et il est plus bas parce que sa vibration elle-même est plus lente et plus en décalage avec la très haute fréquence de la Source, qui peut être définie comme l’amour pur et l’intégration. Plus la vibration d’un royaume est basse, plus il sera éloigné de la Source et, logiquement, il sera rempli de tout ce qui définit la séparation et l’isolement, y compris un manque d’amour et une peur de plus en plus grande au fur et à mesure que l’on descend. Et les entités sombres qui sont pour la plupart des égrégores et des âmes seront en adéquation avec ces domaines d’existence en raison de leur vibration, car elles deviendront en adéquation avec ces lieux. Et cela peut être considéré comme la définition même de l’enfer.

De la même manière, les idées et les pensées d’une âme peuvent également augmenter leur fréquence pour correspondre à celles des hautes sphères positives et aimantes, hautes parce que leur fréquence et leur vibration sont élevées, donc plus proches de l’amour pur et de l’intégration de la Source elle-même.

Mais remarquez ensuite que chaque conscience, chaque âme, ne vit que ce à quoi elle correspond. Elle n’habitera que les royaumes que sa perception forme et manifeste pour elle-même. Cela signifie qu’en fin de compte, aucune âme n’est une victime, car nous pouvons tous contrôler nos pensées et notre interprétation des événements, et avec eux, notre fréquence et notre vibration. Nous créons notre propre paradis et notre propre enfer, et nous pouvons même passer de l’un à l’autre, à volonté ou presque. Presque comme dans les royaumes matériels pâteux, la manifestation peut être perçue comme lente, bien qu’elle n’ait pas à l’être.

Le fait de ne pas accepter l’existence de tous les domaines astraux est le résultat du matérialisme moderne et de la science contrôlée qui tente de tout expliquer avec la méthode scientifique limitée, réduisant tout aux domaines dits matériels définis principalement par le spectre de la lumière blanche.

Mais contrairement à ce que l’on croit, même le monde matériel n’est qu’un royaume artificiellement créé au sein de l’astral lui-même, manifesté par ceux qui le vivent et par les idées et les attachements qu’ils ont pour eux. Mais nous ne quittons jamais l’astral ; nous y sommes tous maintenant, car nos corps ne sont que des filtres pour la prise de conscience, pour l’expérience d’un monde physique illusoire.

Et si vous ne pouvez pas voir ou percevoir les choses astrales, cela ne signifie pas qu’elles ne sont pas là ; cela signifie seulement que votre corps, donc votre filtre, fonctionne bien. C’est ainsi qu’il est censé fonctionner. Pourtant, certains d’entre nous peuvent voir l’astral, mais seulement les parties qui correspondent à leurs vibrations. C’est pourquoi il est si important d’apprendre à contrôler nos pensées et nos émotions, pour ensuite contrôler notre vibration et tout ce qui s’en manifestera automatiquement dans notre vie.

Nous sommes tous des êtres astraux en permanence, et nous ne faisons que profiter de l’illusion du monde matériel. Il n’y a rien à craindre en fin de compte, car ce que nous sommes vraiment, notre conscience, survit à tout, même si ce n’est pas le cas de notre corps matériel. Tous nos problèmes et toutes nos peurs ne sont que des indicateurs de ce à quoi nous devons accorder plus d’attention. Ils nous indiquent où nous devons mûrir et où nous devons travailler sur nous-mêmes pour être notre meilleure version. Car, bien que nous soyons tous des êtres parfaits issus de la Source elle-même, c’est-à-dire que nous sommes la Source elle-même, nous ne sommes pas parfaits d’un autre point de vue. Mais c’est nous qui manifestons et plaçons ces autres points de vue, donc nous les contrôlons aussi. Ils sont le résultat de notre perception, de nos idées et de l’attachement que nous avons pour ces idées.

Vous êtes tous des êtres créateurs puissants, mes amis. Améliorez-vous chaque jour, améliorez vos pensées et l’interprétation que vous donnez aux choses et aux événements de votre vie. C’est vous qui décidez de ce que vous voulez vivre et expérimenter. Nous sommes tous des êtres astraux. C’est vous qui décidez à quel point vous voulez vibrer bas ou haut. Vous décidez si vous vibrez haut et si vous êtes compatible avec les choses agréables, devenant ainsi un être de lumière, ou si vous vibrez bas, dans la douleur, la peur et la colère, devenant ainsi un démon narcissique. Je préfère être un être de lumière et je fais tout ce que je peux pour l’être.

Merci d’avoir regardé ma vidéo, de l’avoir aimée et de vous être abonné pour en savoir plus. J’apprécie beaucoup, et j’espère vous voir ici la prochaine fois.

Avec beaucoup d’amour.

Ton amie,

Mari Swaruu.

Source : The Astral. (English)

Science Spirituelle